Brainlab Groove

The Slackers on MuzzArt (FR)

Originaire de New York et existant depuis 1991, The Slackers pratique une musique entre ska et reggae, cuivrée et animée. On les compare, parallèlement à ces genres de prédilection, aux Sonics ou à Dylan ou encore aux Stones et leur leader Vic Ruggiero qualifie leur style de “Jamaican rock’n’roll”.

Toutefois, l’effort (sorti à la base en 1996 mais ici remastérisé) ne transpire que peu, ou occasionnellement, l’attitude rock mais délivre de bonnes compositions, musicales et attachantes (Pedophilia), le tout sur la bagatelle de seize titres au total. Il trouve ses sources dans la musique jamaicaine, qu’il dote d’accents New Yorkais. Ca groove, ça skanke (Sooner or later) et forcément ça incite à la danse. Le groupe a du métier, du savoir-faire et sans innover, il affiche une maîtrise affirmée tout en parvenant à élargir son répertoire.

L’album est donc bon, il ravira les fans du (ou des genres) mis en avant tout en ouvrant éventuellement les oreilles des autres. On ne s’y ennuie pas, la chaleur des cuivres met de la vie tandis que l’exotisme des chansons incite elle, presque, à la paresse. L’effet ou plutôt le contraste entre les deux tendances est efficace, doté d’effluves jazzy estimables (Sarah, Contemplation). Les voix apportent elles aussi de l’allant, il y a bien entendu dans le même temps une forme de “coolitude” inhérente au style qui se fait sentir (Prophet, Our day will come). Certain girl suinte l’énergie, dommage qu’il n’y ait dans le disque que de rares jets de la même trempe. Le constat n’entame en rien les bonnes dispositions du tout, mais une vigueur plus fréquente et plus appuyée l’aurait à mon sens crédité.

Original Link